Une_larme

Le désespoir cache ma vie

Sous une fine pluie d’envies,

Tous mes espoirs balancent, dansent,

Au cœur de mes nuits en silence,

Chacun de tes regards me tue,

Mais à souffrir on s’habitue,

Et ma naïveté délire

Au coin gauche de ton sourire.

Jocel