Capendu

Regardez les photos dans l'album « Capendu » 

Capendu. "... La présence des Gallo-romains est attestée en plusieurs lieux...."

Accès : A9 : sortie Lézignan Corbières A6 : sortie Carcassonne -Est RN 113, de Narbonne à Carcassonne D610, de Béziers : Carcassonne, par Olonzac.

Les origines de Capendu

La présence des Gallo-romains est attestée en plusieurs lieux. Des vestiges mis à jour par les labours, et les fouilles, révèlent que, très tôt, des populations se fixèrent sur le territoire de la commune.

Les origines moyenâgeuses du village ne font aucun doute à partir de 1063. En 1063, le lieu où s’établit le village primitif est désigné par le terme " canesuspenso ", autrement dit " chien suspendu ". Le mystère de cette étymologie reste entier.

A la même époque, le village est aussi appelé " campo -pendut " (1124), " campenduto " (1151), " campendut " (1222). Plus tard, les notaires écrivirent " capendeu " et, plus souvent, " Capendu ".

Au X ème siècle, l’insécurité ambiante expose les paysans à de nombreuses exactions. Juché sur une hauteur, le château de Capendu peut offrir l’abri de sa petite garnison. Le village castral se bâtit alors sur la butte dont la configuration détermine l’organisation spatiale en ovale autour du château. La construction du village se poursuivra ainsi jusqu’au XVII ème siècle :

• maisons dans les murs (le Fort à l’ouest, le Palenc à l’est),

• maisons hors des murs (les faubourgs ou " barris ").

Les églises de Capendu

L’église du cimetière, celle du vieux village sur la butte et le sanctuaire neuf, construit en 1825, répondent au vocable de Saint-Martin.

Trois autres églises, aujourd’hui disparues, reçurent des fidèles : l’église Saint -Michel, l’église Saint -Etienne de Mairac et l’église de Notre -Dame de Lierre.

Les activités à Capendu

• Piscine couverte,

• Sentier botanique sur le Mont Alaric

                                                         Jocel